• Les sections euro du collège Gambetta aux AD de la Manche

    3Num_2012_008mod

  • Un continent à partager

    C'est lentement qu'a muri le projet d'entrainer dans cette aventure européenne les élèves de quatrième et de troisème de la section euro du collège Gambetta de Carentan. Au fil des mois il s'est fortifié, ramifié. Projet linguistique, mettant en relation grâce à l'anglais des collégiens de Carentan avec des collégiens roumains, le voyage devait aussi favoriser la découverte de l'Europe, tant sur les plans géographiques, que politiques ou culturels. L'attachement aux valeurs démocratiques chères aux Européens, nécessitait aussi de se pencher sur leur récent passé commun, même douloureux : persécution et génocide juif, totalitarisme communiste devaient être étudiés attentivement à l'occasion de cette exceptionnelle traversée européenne.
    Tout cela se concrétisera en mai 2012, à l'occasion d'un très riche voyage d'études de 12 jours, qui conduira les collégiens à arpenter les rues de Prague, de Budapest, admirer les montagnes des Carpates, visiter Brasov la roumaine et Cracovie la polonaise, se recueillir à Auschwitz, découvrir Berlin réunifié, et voir tant d'autres choses encore, faire tant de rencontres...

  • Articles récents

  • Catégories

  • septembre 2018
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930

Lancement du Mémorial manchois de la Shoah

Posté par continentapartager le 2 juillet 2012

Lancement du Mémorial manchois de la Shoah dans Mémorial manchois de la Shoah Mémorial_Shoah_Couverture2La conférence organisée en partenariat avec les Arcades de l’Histoire aura lieu demain mardi au théâtre muncipal à 20 h 30.

Nous commencerons par l’émouvant spectacle théâtral des élèves de la section euro, puis reviendrons sur le projet Mémorial et le site qui sera officiellement lancé ce soir là. Plusieurs élèves volontaires présenterons ensuite les déportés sur lesquels ils ont fait des recherches. Enfin les professeurs feront une première synthèse des découvertes, mettant en évidence la chronologie des persécutions dans la Manche, l’origine des victimes, etc.

fichier pdf Présentation du Site

Publié dans Mémorial manchois de la Shoah | Pas de Commentaire »

Posté par continentapartager le 27 juin 2012

  dans Mémorial manchois de la Shoah invitation_3juillet20122

Publié dans Mémorial manchois de la Shoah | Pas de Commentaire »

NOROC ! [santé]

Posté par continentapartager le 24 juin 2012

NOROC ! [santé] dans En voyage d'étude 5916km-300x200Lundi 25 juin à 20 h 30, la section euro accueille au collège les familles pour un premier bilan du séjour. On débutera par la réédition du spectacle offert aux camarades roumains. Puis nous diffuserons un extrait du diaporama réalisé à partir des très nombreuses photos prises tout au long du voyage. Nous présenterons également les panneaux préparés par les élèves, le site Mémorial manchois de la Shoah bientôt en ligne, un petit film préparé par Laurent Jouault depuis ses Carpates adoptives et qu’il a mis en ligne, à l’adresse suivante  http://www.dailymotion.com/video/xrltcs_rasnov-carentan_school

Nous profiterons de cette réunion pour remettre le panier européen à la personne qui se sera le plus approché des 5 916 km parcourus à bord du bus, et partager un verre de tsuica pour l’occasion.

La semaine suivante nous comptons organiser avec le soutien de l’association d’histoire locale, les arcdes de l’Histoire, une conférence sur la Shoah dans la Manche, ouverte gratuitement à tous. Reste à déterminer le lieu, la date et l’horaire. Rien que cela !

 

Publié dans En voyage d'étude | Pas de Commentaire »

40 collégiens carentanais ont fait le mur !

Posté par continentapartager le 28 mai 2012

40 collégiens carentanais ont fait le mur ! Image251-300x22511 jours et plus de 5900 km après leur départ de Carentan, les 40 collégiens de la section euro et leurs 6 professeurs ont regagné leur domicile, dimanche 17 mai. Fatigués mais ravis, conscients de la chance qui s’est offerte à eux de parcourir ainsi le continent à la rencontre de ses habitants et de leur patrimoine, ils ont fini leur périple par la visite de Berlin. Mettant l’accent sur la partition de l’Europe pendant plus de 50 ans et sur la chute du mur en 1989, les collègiens ont visité et comparé les anciens secteurs ouest et est de la nouvelle capitale d’une Allemagne réunifiée. Ils ont retrouvé les traces du mur, s’amusant à en prolonger un vestige en mettant un pied à l’ouest et l’autre à l’est (voir photo). Ils ont découvert les immeubles récemment construits dans l’espace qui fut pendant presque 30 ans un no man’s land, et qui traduisent la volonté berlinoise d’être à nouveau une grande capitale politique et un des principaux pôles économiques d’une Europe décloisonnée.

De telles mutations politiques et économiques furent observables tout au long du voyage, puisque, que cela soit en Pologne, en Slovaquie, en Roumanie, en Hongrie ou en République Tchèque, les élèves furent invités à remarquer les vestiges d’un passé communiste, et les chantiers de la modernisation économique de ces marges de l’Europe capitaliste.

Le passé génocidaire européen fut aussi au coeur des activités proposées : traces d’une forte présence juive à Prague ou Cracovie, spectacle sur la Shoah devant les camarades roumains, travail individualisé sur le sort de chacun des déportés juifs manchois, visite prolongée des sites d’Auschwitz et d’Auschwitz-Birkenau, recueillement en hommage aux victimes manchoises dans le camp II, découverte à Berlin du champ de stèles du Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe… Autant d’occasions pour approfondir la connaissance de la Shoah et concevoir le prix des valeurs humanistes et démocratiques. 

Cette ouverture à l’autre fut aussi facilitée par les rencontres et les échanges, en anglais le plus souvent possible. Les adolescents ont saisi qu’entre leurs camarades roumains et eux il n’y avait pas de fossé infranchissable, qu’ils partageaient en réalité beaucoup de choses et qu’il n’y avait pas à avoir peur des différences nationales. Le sentiment d’appartenance à une communauté culturelle est sorti renforcé de cette expérience, et les six professeurs sont très satisfaits d’être revenus en Normandie avec 40 « heureupéens ».

Un tel voyage d’études n’aurait pu aboutir sans l’aide précieuse du Conseil général de la Manche, de l’APE et du F.S.E. du collège Gambetta, de plusieurs municipalités et autres généreux partenaires. Merci à tous. Nous leur donnons rendez-vous, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées par ce séjour et ses prolongements, lors du spectale et de la conférence organisés prochainement.

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Berlin l’enchanteur

Posté par continentapartager le 27 mai 2012

Après avoir confectionné plus de 60 sandwichs, chargé les valises dans le bus qui restera immobilisé toute la journée, les enseignants entrainent leurs 40 complices vers la gare centrale afin d’y acheter les tickets de bus pour visiter la capitale allemande. Parallèlement à l’éducation aux arts, nous poursuivons deux axes historiques au cours de cette promenade urbaine :

-          Berlin, capitale nazie et la Seconde Guerre mondiale,

-          Berlin, enjeu dans la Guerre froide.

En passant, les Carentanais s’arrêtent à l’église du souvenir, un édifice emblématique du Berlin détruit mais renaissant de ses cendres, dès les années 1950. Les échafaudages ne nous ont pas permis d’observer le clocher mutilé de l’église construite à la fin du 19e à la gloire des Hohenzollern, mais nous avons pu entrer dans le « poudrier », la nef circulaire, inondée d’une clarté bleue. Un effet saisissant, d’autant que les orgues donnaient à pleins tubes.

Un petit tour dans le Tiergarten, cet immense espace vert au cœur de la ville, sillonné par des cyclistes juchés sur leurs grands vélos, puis nous montons dans un bus à deux étages. La ligne 100 nous mènera jusqu’à l’Alexander Platz, nous permettant de découvrir rapidement la colonne de la victoire (sur les Français en 1871), la château de Bellevue (résidence d’un président de la République dont presque tout le monde ignore le nom), le Reichstag (plutôt Budenstag), la porte de Brandebourg (l’emblème berlinois par excellence), l’avenue Unter den Linden (les Champs Elysées berlinois), les nombreux immeubles du pouvoir prussien (un peu lourds de l’avis de tous)… Nous descendons à Alexander Platz pour faire des photos au pied de la tour de la télévision et de l’horloge universelle. Occasion de démontrer combien Berlin fut le théâtre de la rivalité entre les deux blocs, l’occidental et le communiste, pendant plus de 50 ans. Une tonur, plus haute que n’importe quel autre bâtiment berlinois, qui voulait faire la démonstration des capacités technologiques des « démocraties » populaires et de leur supériorité.

Les élèves remontèrent dans le bus pour descendre 3 arrêts plus loin, pique-niquer sur la rive de la Spree, face à la cathédrale.

Le reste de la journée se fit à pied : gendarmarkt, boutique de souvenirs berlinois, porte de Brandebourg et son célèbre quadrige installé à son sommet en 1793 mais déménagé à plusieurs reprises depuis. Là, les élèves lurent le célèbre discours, Ich bin e in Berliner, imitant Kennedy. Puis nous nous arrêtâmes devant le Reichstag, incendié par les nazis en 1933, ravagé par les combats en 1945, réhabilité de belle manière depuis la réunification allemande. On insista auprès des élèves sur le récent réaménagement de tout ce secteur qui était il y a 20 ans un no man’s land, entre Est et Ouest. Depuis la chute du mur, des bâtiments ultra modernes occupent cet espace, aux fonctions politiques auprès du Reichstag, économiques ou résidentielles ailleurs. L’étape suivante fut la découverte du Mémorial de l’Holocauste et de son énigmatique labyrinthe de 2711 blocs rectangulaires monochromes. A deux pas de là, la Potsdamer Platz et sa présentation du mur de Berlin. Un passage à l’intérieur du Sony center dont la coupole rappelle le velum qui protégeait les spectateurs romains. Traversant un nouveau quartier d’immeubles de standing, où nous prîmes le temps de déguster une glace, nous parvînmes à l’emplacement d’un tronçon préservé du mur de Berlin, jouxtant le musée de la propagande et de la terreur nazie (cela sera pour une autre fois !). Enième séance photos, avec cette fois-ci un pied à l’est, un autre à l’ouest. Passage devant le siège de la Stasi, la police politique du régime est-allemand, et arrivée à Chek-point Charlie, célèbre lieu de franchissement du mur, en secteur états-unien.

A 18 h 30, il était temps de rejoindre le restaurant pour y prendre notre dernier dîner européen. Ambiance locale, dans une vaste taverne. Ici le plus petit verre de bière fait 50 cl, et les Berlinoises sirotent leur litre au même rythme que leur compagnon. Pas la moindre bouteille de soda us sur les tables, et le verre d’eau du robinet coûte 2 euros ! Ajoutez à cela un fond sonore de variétés germaniques, puis les chants d’un groupe de seniors, et bientôt les divagations d’un accordéoniste fatigué accompagnant un troisième groupe de locaux. La soupe de tomates avalée, la cuisse de poulet dévorée, la crème dessert engloutie, nous quittons les lieux pour la quiétude de notre bus. 

Route vers l’ouest. Les élèves tombent de sommeil, épuisés par plusieurs kilomètres de marche par des températures de canicule. La tête pleine de prochains souvenirs, ils s’endorment avant la fin de Good bye Lénine, projeté dès la sortie de l’agglomération berlinoise. Peu pourront témoigner être passés par Aix-la-Chapelle, avoir traversé la Belgique car ils ne furent réveillés qu’auprès de Valenciennes, au moment de déjeuner, à 7 h 00 et des poussières. Le beau temps ne nous a pas abandonné, et nous traversons une France du nord ensoleillée, en direction de la Normandie.

Bientôt les retrouvailles. Encore un peu de patience, encore un peu de travail aussi (il reste une douzaine de biographies à corriger, le book à compléter…).

Nous arrivons au collège Gambetta vers 14 h 30, dans les temps annoncés donc. Bravo aux chauffeurs. Bravo à tous, car ce voyage d’études a dépassé les espérances de ses concepteurs.  

CQQFD : C’est Quoi Qu’on Fait Demain ?

Sommeil…

Publié dans En voyage d'étude | 1 Commentaire »

Brève : petit déjeuner pris à Valenciennes nous sommes dans les temps.

Posté par continentapartager le 27 mai 2012

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Poudres d’escampette et de Berlinpinpin

Posté par continentapartager le 25 mai 2012

 

 

Après un petit déjeuner servi à volonté à l’hôtel Secret Garden, les élèves du collège ont embarqué dans ce qui est désormais leur nef, partant vers de nouvelles découvertes. 9 heures et 612 km plus tard, ils abordaient Berlin et débarquaient leurs valises à l’auberge de jeunesse qui répond au doux nom de Jugendgästehaus Central. Après avoir maltraité une nouvelle fois leur valise dans des escaliers qui ont du en voir passer des tonnes, les collégiens ont découvert des chambres propres (on est en Allemagne !) mais sans charme particulier. A 19 h 00, notre groupe rejoint une classe de Montreuil pour partager un repas sommaire, très bruyant, mais nourrissant : salade de tomates, poisson pané et pommes de terre heureusement agrémentées d’une sauce froide, oreillons d’abricot fraîchement extraits de leur boîte…

20 h 00, les élèves descendent dans le parc qui se trouve en face de l’auberge pour martyriser un ballon. Belle occasion de prendre le frais car il a visiblement fait très chaud aujourd’hui à Berlin, et la climatisation étant un luxe que l’auberge ne veut s’offrir, les températures sont étouffantes entre ses murs pour des Normands comme nous.

Demain, nous nous rendons à pied à la gare centrale (un petit km) pour emprunter la ligne de bus qui nous déposera auprès de plusieurs des principaux sites et monuments de Berlin. Une journée de découvertes. Une de plus à mettre à notre actif.

A 18 h 30, nous dînerons à Berlin puis monterons dans notre car, qui n’aura pas bougé de la journée, pour prendre la direction de la France et de nos chers foyers.  

Comme à leur désormais habitude, les enfants ont été impeccables. Dire que tout cela se brisera dès la descente du bus ! Non, bien sûr… de ce projet il restera beaucoup, dans la mémoire et l’esprit des collégiens et de leurs enseignants. Ces derniers imaginent déjà les prochains prolongements du séjour.

A très bientôt

 

 

Publié dans En voyage d'étude | 1 Commentaire »

L’horreur humaine

Posté par continentapartager le 24 mai 2012

 


 

Aujourd’hui nous nous sommes rendus au Mémorial d’Auschwitz, à une heure de Cracovie. Nous avons composé deux groupes qui ont chacun suivi une guide qui parlait très bien le français, et visité le camp d’Auschwitz 1 puis celui d’Auschwitz Birkenau. Dans le premier, aménagé en musée, nous avons découvert l’organisation du complexe d’Auschwitz, depuis la transformation d’une caserne polonaise en camp de détention (Auschwitz 1) à l’aménagement d’un centre de mise à mort à 3 km du camp principal (Auschwitz 2 dit Birkenau) et d’un camp de travail auprès des usines du groupe IG Farben (Auschwitz 3 dit Monowitz). Les conditions de détention et d’exécution des déportés politiques ou raciaux, la collecte des effets du million de personnes gazées et leur traitement ont été précisées à partir de photographies et d’objets conservés parmi lesquels des montagnes de chaussures, de cheveux, de valises, des brosses… Outre la visite des bâtiments, nous avons traversé la place d’appel où les détenus devaient se tenir débout durant des heures parfois, même par moins 30, ou assister à l’exécution de camarades. Nous avons aussi pénétré dans l’unique chambre à gaz et crématoire du camp 1, la guide ayant détaillé les conditions de l’emploi du Zyklon B. Bien que la visite du premier camp ait duré près de 2 heures, les élèves ont été extrêmement attentifs, concentrés. Nous avons repris le bus pour nous rendre à Birkenau. Là, le cadre est très différent. Si Auschwitz 1 était un camp aux dimensions raisonnables et composé de bâtiments en brique de deux étages, auxquels on accédait par des escaliers comparables à ceux des constructions de l’époque, Birkenau est d’abord un immense espace de baraques basses, cependant elles aussi parfaitement alignées, et traversé par une voie ferrée qui conduisait les Juifs déportés jusqu’à proximité des chambres à gaz (depuis mai 1944). Toujours avec son guide, chaque groupe a longé les rails jusqu’au lieu de la sélection, où les nazis déterminaient, en fonction de l’âge, de l’état physique et des besoins des camps, qui allait mourir sur le champ et qui allait vivre provisoirement. Après un arrêt devant le monument international dédié aux victimes de la Shoah, inauguré en 1967, nous avons découvert les ruines d’un des crématoires dynamités par les nazis avant l’évacuation du camp, en janvier 1945. La guide nous a ensuite entraîné devant une mare où les SS faisaient déverser les cendres des hommes, femmes et enfants conduits jusqu’en cette terre silésienne pour mourir. Là nous nous sommes recueillis. Formant un large cercle, les élèves ont prononcé les uns après les autres les noms et prénoms des Manchois assassinés ici, puis ont respecté une minute de silence, avec une gravité remarquable. Un moment très fort, chargé d’émotion. La visite de Birkenau s’est terminée par la découverte d’un block du camp des femmes avec ses châlits où les détenues devaient s’allonger par 6 ou 8, des latrines, de la baraque des « morts », trop faibles pour travailler et promis à une prochaine exécution… 3 heures et demi de visite au total, durant lesquels les collégiens eurent un comportement irréprochable. La préparation du Mémorial manchois de la Shoah participe sans aucun doute à ce succès. Cela s’imposait d’ailleurs puisque la muséographie date un peu et n’explique jamais le contexte général : pas d’exposé sur le nazisme et l’antisémitisme, ni sur les autres modes d’extermination des Juifs d’Europe ou sur les autres camps. « Celui qui ignore son passé est condamné à le revivre« , conclut une des deux guides.

Ayant repris la route de Cracovie, nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer sur une aire d’autoroute. Le reste de l’après-midi a été consacré à la visite de la quatrième ville polonaise, entrecoupée de shopping sous une chaleur bien agréable. Du nord vers le sud, nous sommes entrés dans la vieille-ville au niveau de la seule barbacane conservée des anciennes fortifications, puis nous avons arpenté l’immense place du marché, admirant les immeubles qui l’entourent, la halle aux draps et la tour gothique de l’hôtel-de-ville qui en occupent le centre. Après avoir franchi le seuil d’une église baroque, nous sommes descendus jusqu’au château Wawel. Là, nous avons gravi la colline du château. De belles surprises nous attendaient : une vue sur la Wisla depuis les remparts, la cathédrale et surtout la cour intérieure du château royal qui nous transporte en Italie. Arrivait 19 h 00, l’heure de rejoindre le restaurant. Potage, porc à la sauce sucrée-salée (sans doute une spécialité locale), glaces. La soirée s’est terminée à l’hôtel Secret Garden. Un hôtel bien situé en centre-ville, dans l’ancien quartier juif de Kazimierz. Un hôtel accueillant et très confortable où les élèves auront plaisir à passer une deuxième nuit. Réveil fixé à 8 h 00 pour un départ à 9 h 00 vers l’Allemagne et Berlin. Le périple se poursuit sans encombre.

Publié dans En voyage d'étude | 2 Commentaires »

Un grand saut de bus

Posté par continentapartager le 23 mai 2012

 

		
		

 

Réveil à 6 h 00 pour un petit-déjeuner en deux services dans l’étroite cuisine de l’auberge de jeunesse. A 7 h 00, toutes les valises sont chargées et nous quittons Cluj-Napoca à l’heure prévue pour la première fois du séjour, l’exploit !   Les élèves reprennent leur sommeil, accompagnés par la majorité des professeurs. Direction la frontière hongroise (par Oradea), que nous atteignons à 11 h 00.  Dernières photos en terre roumaine, au poste de douane. Retour à l’heure française.  Pour le coup, il est 10 h 00 ! Nous transformons le bus en salle de classe et préparons la journée de demain. Au menu : lecture du livret, particulièrement d’importants témoignages sur la Shoah et Auschwitz, mise au point individualisée sur le sort de chaque déporté manchois. Pique-nique en terre hongroise, puis route vers la montagneuse Slovaquie, que nous traversons.  Le travail continue dans le bus pendant ce temps : poursuite de la correction des biographies des déportés,  visionnage de La vie est belle de Roberto Benigni. Nous atteignons la Pologne un peu avant 20 h 00. Arrivée à l’auberge de Cracovie à 21 h 45, au bout de 800 km.  Nous rejoignons rapidement à pied le restaurant pour dîner copieusement !  Les élèves tiennent toujours bon ! Demain matin nous nous rendons à Auschwitz, un des points forts de notre projet.


Publié dans En voyage d'étude | 2 Commentaires »

On s’Carpates de Roumanie : Napoca dormir avant de r’partir

Posté par continentapartager le 22 mai 2012

Des adieux touchants à Mariana, notre hôtesse à Moeciu, puis la route vers Brasov. Laurent Jouault nous fait découvrir la 3ème ville de Roumanie, fondée par des colons allemands à la suite des chevaliers teutoniques. L’enceinte, l’église noire (encore un édifice gothique), la grande place et la maison du conseil, une église orthodoxe… Les collégiens ont ensuite la possibilité de dépenser leurs derniers lei sous une belle chaleur (30° !) et un soleil radieux. Après un rapide repas chez Ronald, le groupe se rend devant les tombes des victimes de la révolution de décembre 1989, rassemblées en un mémorial des héros de la liberté. Brasov fut en effet un des principaux foyers de la Révolution.

Nous quittons Brasov et notre guide peu après 13 h 00. Un grand merci à lui.

Nous attendent 6 heures de route vers le nord du pays, Cluj-Napoca plus précisément. Le voyage s’est déroulé sans problème. Cluj-Napoca est une importante agglomération, foyer  intellectuel d’abord hongrois et maintenant roumain, que nous n’aurons pas le temps de visiter !  L’installation dans l’Hostel Transylvania, en centre-ville, fut un peu plus problématique, le bus ne pouvant pas approcher de notre nouvel hébergement en raison de voitures mal garées. 1 h 00 plus tard les élèves étaient dans leur chambre, rénovée et très spacieuse. Repas dans un restaurant voisin : des sarmalés en plat principal, autrement dit du chou farci…

Extinction des feux à 23 h 00. Lever matinal à 6 h 00 pour un départ à 7 h 15.

 

Publié dans En voyage d'étude | 1 Commentaire »

123
 

Millenium Development Goal |
gucci158 |
Blog du niveau intermédiaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gregmontres